Leider ist dieser Text nicht auf Deutsch verfügbar. Originaltext: fr
Campagne d’interpellation

Pas de nourriture dans ma voiture!

Interpellons nos ministres sur la politique d’agrocarburants

Mobilisons-nous et interpellons directement la Ministre de l’Energie, de l’Environnement et du Développement durable, Marie-Christine Marghem, pour que la Belgique mette fin à l’utilisation massive d’agrocarburants

FIAN lance une campagne virtuelle d’interpellation avec d’autres ONG pour demander à nos ministres d’arrêter de gaspiller la nourriture dans les voitures
Envoyez un tweet ou un mail via reclaimhumanrights.net/agrofuels

Malgré les impacts négatifs des agrocarburants, la Belgique prévoit d’augmenter fortement leur utilisation dans les prochaines années, dans le cadre de son Plan National Energie Climat 2030 (PNEC). Le PNEC doit être validé d’ici la fin de l’année 2019.

80% des Belges ignorent rouler avec des agrocarburants produits à partir de nourriture. Et pourtant en 2018, plus de 800.000 tonnes de matières premières alimentaires ont été consommées dans les agrocarburants vendus en Belgique. Les céréales transformées en bioéthanol correspondent à la consommation annuelle de céréales de 2,3 millions de personnes et les huiles végétales transformées en biodiesel correspondent à la consommation d’huile de 17 millions de personnes. Cette situation nuit gravement à notre souveraineté alimentaire, mais également à la sécurité alimentaire mondiale, puisque plus de la moitié (54%) des matières premières servant à la production d’agrocarburants était importée de pays hors Union européenne. Cependant, les agrocarburants fabriqués à partir de ces aliments ne remplacent au final que 5,5% du pétrole dans les réservoirs belges.

De nombreux rapports scientifiques, dont le dernier rapport du GIEC publié au mois d’août sur les liens entre les changements climatiques et l’utilisation des terres, ont souligné les risques d’un recours aux agrocarburants à large échelle sur le dérèglement climatique, la déforestation, les menaces sur les droits des paysan.ne.s et l’insécurité alimentaire mondiale.

Il est urgent de se mobiliser pour que les autorités belges revoient totalement leur copie afin d’être cohérentes face à leurs engagements en matière de changement climatique, de développement durable et de respect des droits humains. Nous demandons précisément que :

  • les agrocarburants issus de matières premières alimentaires soient éliminés du PNEC ;
  • le projet d’arrêté royal visant à introduire le carburant E85 à forte teneur en éthanol soit retiré ;
  • les agrocarburants dits « avancés » fassent l’objet d’une approche réaliste et prudente, basée sur une évaluation objective et complète de leurs impacts environnementaux, économiques et sociaux.

Pour plus d’information, lisez le rapport : « Pas de Nourriture dans nos Voitures ! Evaluation de la politique belge d’incorporation d’agrocarburants »