Leider ist dieser Text nicht auf Deutsch verfügbar. Originaltext: fr
7. Oktober 2021
Communiqué de presse

Les organisations paysannes participent à la marche pour le climat

"Nous faisons partie de la solution"

#BackToTheClimate

Le 10 octobre, plusieurs organisations paysannes - BoerenForum, Mouvement d’Action Paysanne (MAP), Fédération Unie de Groupements d’Eleveurs et d’Agriculteurs (FUGEA), MIG (Association de producteurs de lait) et ECVC (European Coordination Via Campesina) - seront présentes à la marche pour le climat intitulée « Back to the Climate ». Ces organisations veulent souligner l’importance de l’agriculture paysanne [1]comme solution à la crise climatique et exigent du monde politique un soutien concret à ce modèle agricole.

L’agroécologie peut répondre à nos besoins alimentaires tout en luttant contre le réchauffement climatique et en protégeant la biodiversité. "Nous travaillons la terre et contribuons à refroidir la planète" est le message que les organisations paysannes portent à la manifestation. Un système alimentaire agroécologique garantit des sols plus fertiles, sans produits chimiques et une économie circulaire. Grâce aux circuits courts, moins d’émissions sont produites, nous créons des emplois plus nombreux et de meilleure qualité. Ce modèle agroécologique est menacé en Belgique par le modèle agro-industriel, qui se caractérise par l’augmentation de la taille des exploitations, l’intensification et une dépendance toujours plus grande aux intrants extérieurs. Selon les statistiques officielles, 43 fermes en moyenne disparaissent chaque semaine en Belgique, tandis que celles qui restent ne cessent de s’agrandir.

Avec les politiques actuelles de libre-échange, de spécialisation et de dérégulation de la production, l’agriculture intensive gagne du terrain et reçoit une part toujours plus importante de soutien financier public. Il est affligeant de constater aujourd’hui que les exploitations agricoles familiales qui travaillent en harmonie avec la nature et l’environnement ne trouvent pas de repreneurs, à cause du manque de respect du gouvernement et de l’agro-industrie, qui ne croient qu’au passage à l’échelle industrielle. Le MAP, la FUGEA, le MIG, le Boerenforum et ECVC demandent aux gouvernements fédéral et régionaux de réorienter les politiques agricoles et environnementales vers une agriculture paysanne, familiale et nourricière.

L’agrobusiness exacerbe la crise climatique et l’empreinte écologique de notre alimentation. Nous exigeons que les droits humains et la nature priment sur le profit.

En plus du soutien à l’agriculture paysanne, agriculteurs et agricultrices demandent des mesures pour garantir leur accès à la terre. “Les terres agricoles deviennent toujours plus chères; impayables; ce qui rend de plus en plus difficile la création de nouvelles exploitations.” Le premier semestre 2021 a connu la plus forte hausse de prix des terres agricoles ces 5 dernières années, avec une augmentation de 10,3 %. Un nombre croissant de terres sont occupées par de grands projets inutiles et nuisibles, par des jardins privés et pour faire paître des chevaux. A côté de cela, certains paysans et paysannes voient leur entreprise menée à la faillite du fait de la pollution de leurs terres par l’industrie, sujet d’actualité avec l’affaire PFOS-3M à Zwijndrecht.

Les organisations paysannes demandent une politique forte qui protège les terres nourricières et garantisse le droit à la terre pour les paysans et paysannes. Elles ajoutent que dans le cas de pollutions par des entreprises, un fonds de compensation devrait être prévu, organisé par le gouvernement et payé par le pollueur, ce afin de protéger ceux et celles qui nous nourrissent.

Téléchargez ce communiqué
Téléchargez l’image

Contact Presse:

Le Mouvement d’Action Paysanne : Louis Larock, co-président : 04 372 04 75 - lafermelarock@gmail.com
Boerenforum: Tijs Boelens 0488/994732 boerenforum@gmail.com

Avec le soutien du Réseau de Soutien à l’Agriculture Paysanne (ReSAP) , Wervel, Landbouwbrigades, Solidagro, Voedsel Anders, BioForum, Voedselteams.

Informations pratiques :

→ Point de rendez-vous à 12h45 sur le Boulevard Albert II au croisement avec la rue des Charbonniers (au bout de l’esplanade devant la Gare du Nord) https://goo.gl/maps/whYZ9nr1jofuVULy7

→ Cherchez les drapeaux MAP, FUGEA, MIG, Boerenforum, BAP, Landbouwbrigades, ...

→ Evénement sur Facebook : https://fb.me/e/1ijnk2SZU


Anmerkungen

[1La logique d’une petite exploitation repose sur l’autosuffisance alimentaire et énergétique et sur la vente en circuit court. La capture du carbone est essentielle, tout comme l’attention portée à ne pas en produire. Les pratiques agroécologiques des exploitations, notamment la polyculture, l’élevage, la présence d’arbres et de haies, l’autonomie fourragère, les légumineuses, les rotations, l’utilisation de charbon bio, le développement d’alternatives aux intrants chimiques, assurent une biodiversité florissante. Elles permettent également d’économiser les ressources et sont résilientes face aux changements climatiques.