Leider ist dieser Text nicht auf Deutsch verfügbar. Originaltext: fr Andere Übersetzungen: nl
12. Dezember 2021
Note Politique | Accaparement des terres en Afrique

Le cas de Addax Bioenergy en Sierra Leone

La société suisse Addax Bioenergy and Oryx group (AOG) a investi 500 millions d’euros dans le projet Makeni, mené en République de Sierra Leone par Addax Bioenergy Sierra Leone Ltd (ABSL). En partie alimentée par les fonds d’AOG et subventionnée par sept institutions de financement du développement (IFD) africaines et européennes, cette initiative se compose de plantations de canne à sucre, d’une raffinerie d’éthanol et d’une centrale biomasse. [1]

Contenu de la note

  1. Historique du projet
  2. Réduction du volume d’activités
  3. Le rôle joué par les IFD européennes
  4. Conclusions
  5. Recommandations


    Cette note politique fait partie d’une série de 4 analyses de cas spécifiques d’accaparement de terres.
    Les 3 autres notes sont disponibles ici:


La présente note politique est co-écrite par:

  • Silnorf
  • Brot für die Welt
  • FIAN Austria
  • Pain pour le Prochain

    Et soutenue par:

  • AFSA
  • AEFJN
  • CCFD Terre Solidaire
  • CNCD-11.11.11
  • CIDSE
  • CGLTE-OA
  • Entraide et Fraternité
  • FIAN Belgium
  • FOCSIV
  • Green Scenery
  • KOO
  • Land for Life
  • Misereor
  • RECOWA
  • RIAO-RDC
  • SECAM
  • Welthaus Diözese Graz-Seckau

Anmerkungen

[1Voir SiLNoRF, Pain pour le monde, Pain pour le prochain (2016). The Weakest should not bear the risks. https://www.brot-fuer-die-welt.de/downloads/analysis64/, p. 27ff. Les IFD impliquées comptaient notamment : BADD (Banque africaine de développement), DEG (Société allemande d’investissement et de développement), OeEB (Banque autrichienne de développement), FMO (Société néerlandaise de financement pour les pays en développement), BIO (Société belge d’investissement pour les pays en développement), PIDG (Groupe de développement des infrastructures privées), PIDG/EAIF (Groupe de développement des infrastructures privées / Fonds de développement des infrastructures de l’Afrique émergente), Swedfund, IDC (Industrial Development Corporation of South Africa Limited)