9 septembre 2020
Directives pour les systèmes alimentaires et la nutrition

La transformation des systèmes alimentaires est urgente !

Les négociations sur les Directives pour les systèmes alimentaires et la nutrition qui démarreront cette semaine détermineront notre capacité à inverser les taux croissants de faim et de malnutrition et à prévenir de futures pandémies.

Alors que de larges pans de la population à travers le monde s’enfoncent d’avantage dans un état d’insécurité alimentaire, les personnes les plus marginalisées et les plus vulnérables sont les plus durement touchées. La pandémie a révélé les effets de décennies de politiques ratées qui ont porté atteinte aux droits sociaux et du travail, laissant de nombreuses personnes à la merci des banques alimentaires et d’autres organismes de bienfaisance. La COVID-19 est également le symptôme d’un problème plus large : le système alimentaire industriel défaillant détruit l’environnement et crée les conditions de propagation des zoonoses, tout en produisant des aliments ultra-transformés qui exposent la santé des personnes à un risque plus élevé de maladies non transmissibles telles que l’obésité et le diabète, qui à leur tour les rendent plus vulnérables au virus SRAS-CoV-2.

C’est dans ce contexte que le Comité des Nations Unies de la sécurité alimentaire mondiale (CSA) entamera des négociations sur la manière de transformer les systèmes alimentaires vers plus de durabilité, d’équité et de justice. Après deux ans de discussions animées, le CSA entame cette semaine la négociation des Directives pour les systèmes alimentaires et la nutrition : la première négociation intergouvernementale sur les paramètres pour réaliser cette transformation. La notion de systèmes alimentaires et de régimes alimentaires sains durables, ainsi que les principes de cette transformation et la manière de réorienter les politiques clés qui façonnent les systèmes alimentaires sont au cœur de la négociation.

Qu’est-ce qui doit se trouver au cœur de cette transformation ?

Étant donné la mainmise croissante des institutions publiques dans les systèmes alimentaires par les entreprises, il devrait y avoir des garanties solides pour éviter les conflits d’intérêts : la gouvernance des systèmes alimentaires devrait uniquement servir l’intérêt public. S’appuyant sur les demandes des petits producteurs alimentaires, il est essentiel que l’agroécologie devienne la pierre angulaire de cette transformation. L’agroécologie bénéficiera considérablement à la santé des populations et à la planète en produisant des aliments sains ainsi qu’en protégeant la biodiversité et l’environnement, tout en développant davantage les connaissances traditionnelles et en transformant les relations culturelles et sociales.

Le droit à une alimentation et une nutrition adéquates et d’autres droits connexes, y compris les droits des femmes, des peuples autochtones, des travailleu-ses-rs, des paysan-ne-s et des autres personnes travaillant dans les zones rurales, doivent être les paramètres de la transformation du système alimentaire. Un système alimentaire qui n’est pas ancré dans les droits humains nuira autant que le modèle actuel de production alimentaire prédominant.

Il y a beaucoup en jeu cette semaine et les résultats des négociations auront des impacts durables et détermineront notre capacité à répondre aux chocs, conflits ou crises externes – comme celle du COVID. Les États membres du CSA doivent participer activement et de manière constructive aux négociations, malgré les défis liés à la participation en ligne. À ce stade historique, ils doivent être audacieux, écouter les demandes des peuples et entreprendre la transformation urgente de nos systèmes alimentaires dont ont grand besoin les peuples et notre planète.

Consultez notre série de vidéos Perspectives de la société civile sur les systèmes alimentaires et la nutrition pour en savoir plus sur les propositions de transformation des systèmes alimentaires (disponibles en anglais) :

1. Qu’est-ce qui est en jeu dans la transformation de nos systèmes alimentaires
2. Les fausses solutions pour rectifier nos systèmes alimentaires
3. La vision de la société civile pour la transformation des systèmes alimentaires